Anti-limaces bio et naturel, des solutions de lutte

Voici des solutions anti-limaces bio et naturel sans granulés pour une lutte naturelle contre les gastéropodes. Et comment se débarrasser du problème des limaces en comprenant leur mode de prédation.

Anti-limaces bio pour un jardin au naturel

Anti-limaces bio pour un jardin au naturel

Voici toutes les ressources que j’ai trouvées comme anti-limace bio et naturel.

Vous en avez marre de voir vos repiquages de plants de salades ou de choux disparaître ? Après avoir appliqué au départ quelques méthodes du livre “50 façons d’assassiner les limaces”* que l’on m’avait offert, j’étais dans l’échec. J’ai testé le massacre au pic à brochette. Puis l’anti-limaces bio en granulés de Ferramol. Après Je suis passé par la reconduite à la frontière. Mais maintenant, je les intègre et en retire un grand bénéfice. 😉 Voici pourquoi.
(Toute allusion politique est purement fortuite.)

Durant les premières années après la construction de notre maison écologique*, le potager était à désespérer. Un terrain abîmé par le chantier, une végétation spontanée importante. Bref tout pour attirer ces ravageurs rampants. Malgré mes vaines tentatives pour décimer l’ennemi numéro Un du jardinier débutant que j’étais, cela ne fonctionnait pas. Il y en avait toujours une quantité très importante malgré mes diverses tentatives d’anti-limaces naturelles. Cela causait des dégâts considérables à mes tentatives de semis. Il a fallut que trouve des solutions. Je vous les expose, mais avant je vous conseille vivement de visionner les vidéos qui suivent, même si c’est un peu long.

Dans la seconde partie, je liste les solutions anti limace bio et naturel.

Connaître le rôle de la limace au jardin au naturel

Hervé Coves

Mais pourquoi donc y-a-t’il tant de limaces ? Elles sont partout nous dit Hervé Coves. Si vous avez le temps d’écouter ce bel exposé sur la gestion holistique des limaces que l’on classe  souvent dans les nuisibles au vu des dégâts sur les cultures.

Les limaces sont donc la première étape de digestion des matières organiques fraîchement tombées sur le sol. Elles interviennent également rapidement en mangeant les plantes qui développent des maladies cryptogamiques.

Konrad Schreiber

Après avoir compris le rôle de la limace qui est présente partout. Je vous propose maintenant cette deuxième vidéo très intéressante. Il s’agit de la douzième partie d’une formation de l’association Maraîchage Sol Vivant ici dispensée par Konrad Schreiber.

Konrad Schreiber, en accord avec Hervé Coves, nous explique que le rôle des limaces est donc de multiplier les champignons qui constituent une part majeure de leur alimentation. Pour cela, elles ont besoin d’ingérer les acides aminés présents dans les jeunes feuilles. En effet, ils sont nécessaires pour la germination des spores de champignons.

Laurent Welsh

Autre vidéo de Laurent Welsh, paysan-maraîcher qui nous parle du fonctionnement de son jardin bio qui ne favorise pas le développement des limaces.

Franck Nathié

Et voici une dernière vidéo de Franck Nathié, chercheur en phytosociologie des plantes et synergie dans les rapports humains.

Solutions naturelles de lutte contre les limaces

Attention, la lutte biologique anti-limaces grâce à des auxiliaires ne sera possible que s’il y a des limaces ! Pas de limaces, pas de prédateurs… L’anti-limaces bio à base de ferramol (autorisé en agriculture biologique) n’est pour moi pas une solution. Car le corps des limaces qui ont ingérer ce produit naturel en est plein. Si vous coupez une limace qui en a mangé, sa chair est toute bleue. Je ne suis pas certain que ce soit très digeste pour ses prédateurs auxiliaires. Mieux vaut donc mettre plusieurs solutions anti-limaces bio pour gérer le problème dans un jardin au naturel.

Comment se débarrasser des limaces ?

Mais alors comment lutter contre les limaces, mais que faire contre les limaces, peut-on les éloigner ? Voici les remèdes et astuces pour repousser les limaces.

– Solution du tas de bois

Rien de vaut la prévention par l’aménagement de tas de bois mort dans un coin du potager. Il suffit d’ajouter chaque branche que vous avez coupée au sécateur dans un coin où la terre n’est jamais retournée. Cela fait d’excellent abris pour les auxiliaires : carabes, staphylins, larves de vers luisants, scolopendres, arachnides, orvets, hérissons, escargots… Sa décomposition sera assurée par les champignons. Les limaces y seront attirer par cette abondance de nourriture.

– Solution du piège à limace grâce à la bière

Pourquoi pas, mais pas au milieu du potager ! Il est possible de les installer les pièges en périphérie. Loin des plantes et semis que nous voulons préserver. Car les limaces se déplaceront pour venir voir d’où vient cette belle odeur. Mais il faut recharger les pièges avec ce précieux breuvage et vider les cadavres.

– Solution de la cendre, coquilles d’œufs, cosses de sarrasin

Cela peut les gêner dans leur déplacement, mais si leur objectif est appétissant, elles le contourneront d’une façon ou d’une autre. Et à la première pluie leur efficacité diminue énormément. Et en été point de limaces. Elles sont activent principalement au printemps et en automne ou après une grosse pluie.

– Solution du ramassage à la nuit tombée ou le matin

Mais parfois devant la surpopulation, il est nécessaire de faire un ramassage à la tombé de la nuit. Personnellement je les prends muni d’un gant pour les mettre dans un récipient que je vide à un endroit sauvage du jardin. Il y a quelques années j’utilisais un pic à brochette et je vidais ma récolte dans le compost. Vous avez le choix des armes.

Le ramassage peut également s’effectué le matin si vous avez disposer des planches ou pierres plates contre lesquels les limaces viennent s’abriter pour la durée du jour avec de reprendre leur labeur d’élimination des plantes fragiles ou malades.

Autre solution, le cercle anti-limaces bio (car il protège la vie)

C’est dans un film d’Emilia Hazelip que j’ai trouvé cette idée de ces cylindres anti-limaces. Il s’agit de cercles acérés en cuivre. L’efficacité du système est dû aux 3 barrières infranchissables du système.

1- Il faut savoir que les limaces détestent le contact du cuivre. Cela les électrise. Ce doit être une des seules choses qu’elles détestent car manger tout types de végétaux et même leurs congénères morts ne les rebutent pas, bien au contraire.

2- Elles n’aiment pas grimper sur un support incliné à mois de 70° et donc avoir la tête en bas. Hors pour franchir les dents du système il leur faudra passer par cette position.

3- Elles sont hémophiles. Si elles se blessent, elles se vident et meurent. Les dents de cet anti-limaces sont découpées à la scie à métaux. Elles sont donc très acérées.

cercle anti-limaces en cuivre

Cercle anti-limaces en cuivre, ouvert ou fermé

Le cercle anti-limaces bio est dispo dans 2 versions : ouverte ou fermée.

La version ouverte permet d’enlever la protection plus tard même si le plant à grandi. Par contre cela peut être un peu plus contraignant car il faut bien le fermer et l’enfoncer un peu plus dans la terre pour qu’il ne s’ouvre pas.

Alternative à faire soit même

Je ne propose plus les cercles anti-limace en cuivre car ce métal doit selon moi doit être réservé à des usages électriques. Mais on peut les fabriqués soit même avec des boîtes de conserves ou des bouteilles en plastique.

* Références bibliographiques

Passionné de jardinage et par la Permaculture, je pratique ces passions dans mon jardin et dans le jardin partagé de Plougonvelin (29-Finistère). Je souhaite présenter sur ce site des savoir-faire efficaces et des outils utiles. Pour en savoir plus consulter la page 'A propos'.

Publié dans Services et conseils, Vidéos permaculture
2 commentaires sur “Anti-limaces bio et naturel, des solutions de lutte
  1. Florence dit :

    Merci pour les idées et la documentation. J’ai constaté de mes propres yeux que les anti limaces à base de fer (Ferramol et autres trucs soit-disant bio tuent les grenouilles (les grosses, celles qui mangent des limaces). On sait que les batraciens sont en grand danger de disparition, il est urgent de retirer ces produits du marché.

    • Merci Florence pour votre commentaire. Je pense comme vous que l’anti-limace dit-bio “Ferramol” même s’il est autorisé en bio n’est pas inoffensif pour le jardin. C’est d’ailleurs aussi l’avis de Franck Nathié dont je viens d’ajouter la vidéo sur la page.
      Bon courage à tous dans l’implantation d’un jardinage au naturel. Il ne faut pas se décourager et persévérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.